Dans le tumulte qui caractérise la gare d’embarcation des bus de Tokpa, ce cri que presque toute personne résidant à Cotonou a entendu au moins une fois rythme les allées et venues de toutes les personnes présentes.

Aujourd’hui, alors que je me rends à Porto-Novo et après avoir essayé à plusieurs reprises de traiter ce sujet, je vais vous faire vivre, photos à l’appui, l’ambiance d’un voyage en minibus de Cotonou à Porto-Novo.

Ce sujet me tient particulièrement à cœur car j’avais déjà essayé de le traiter plusieurs fois mais, comme cette fois-ci, je me suis d’abord heurté au refus des conducteurs de bus qui ne m’ont pas laissé faire des photos.

Mais, motivé comme jamais à en finir avec ce sujet, j’ai réussi à les convaincre de me laisser faire des photos. C’est vraiment la partie de mon métier que je préfère le plus, lorsque le sujet refuse de se laisser prendre en photo et qu’après une discussion il finit par accepter.

Une fois mon appareil sorti,  je me suis empressé de photographier, depuis l’intérieur du minibus tout ce qui s’est passé depuis la gare jusqu’à mon arrivée à Porto-Novo. Comme vous pouvez le voir, toute la vie, tout le mouvement qu’on peut observer à l’embarcation ont créé d’excellentes images pour mon appareil.

En chemin, j’ai également eu l’occasion de photographier des passagers qui montent et qui descendent, faisant de ce minibus, le temps d’un trajet, un endroit où se croisent les existences diverses de personnes de tous les horizons, de l’étudiant rentrant chez lui à la commerçante alliant sur son marché.

En effet, c’était un manège à la fois éreintant et intéressant. Voir à pratiquement chaque arrêt un passager monter ou descendre, se retrouver serrés comme des sardines à l’intérieur du minibus, voir le chauffeur parcouru d’un frisson chaque fois qu’un policier se rapprochait de nous…tout ça a donné une saveur particulière au voyage.

Je dois également préciser que tout se passe à une vitesse incroyable pendant le voyage, que ce soit les montées, les descentes des clients ou les chargements et déchargements de bagages.

Néanmoins, les images que j’ai préférées sont celles du chauffeur qui, malgré la monotonie créée par la répétition de ce trajet, a donné des images très expressives.

Fin.

Crédit photo: Yanick Folly 

Pour plus de photos  veuillez me suivre sur mon instagram: Yanick Folly