Ce dimanche, je me suis rendu à la plage, appareil en main. Ce n’est un secret pour personne qu’ici, la plage est l’un des lieux les plus fréquentés les dimanches. C’est souvent le théâtre de scènes très agréables à regarder et à capturer.

 

A peine arrivé, je remarque une affluence des grands jours. Flairant l’occasion de prendre quelques photos de bonne qualité, je me dirige vers les groupes formés proches du bord de la mer.

En me rapprochant du bord de la mer, mon attention est attirée par ce qui semble être des rassemblements familiaux. En tissus identiques, en bazins, je vois des mères et leurs enfants arborant des sourires à la fois festifs mais également très…religieux.

 

Après avoir discuté avec quelques personnes, je comprends qu’il s’agit, en fait, de familles musulmanes, venues se détendre ensemble, deux jours après la fête de la tabaski.

Ainsi, loin des moutons et des mosquées, les musulmans de Cotonou ont profité de l’après-fête pour se rendre à la plage le dimanche, une pratique qui devient progressivement une habitude dans notre capitale.

Quelques minutes après mon arrivée, je suis aux anges et mon appareil aussi. Ces sourires, cette variété de tenue, tout ce cadre haut en couleur, cette plage et ses usagers sont à ce moment précis un véritable paradis pour le chasseur d’images que je suis. C’est avec plaisir que j’ai dégainé mon appareil pour prendre les photos que je viens partager avec vous.

 

Fin.

Crédit photo: Yanick Folly 

Pour plus de photos  veuillez me suivre sur mon instagram: Yanick Folly