Le 26 novembre dernier, je me suis rendu sur les bords du lac Ahémé, comme souvent à la chasse de nouvelles images à photographier. Le paysage était magnifique et je ne tardai pas à sortir mon drone, qui créa un terrible remue-ménage parmi les enfants qui jouaient au bord du lac.

Certains enfants se sont rapprochés de moi pour observer l’appareil, ce que d’autres plus craintifs ont mis du temps à faire. Une fois tout ce beau monde détendu, je me suis mis à discuter avec eux. L’hospitalité dont ils faisaient preuve s’est avérée héréditaire, lorsque j’ai croisé leurs mères. Ces dernières se sont montrées aussi bien accueillantes que leurs enfants. Je me promenai en discutant un peu avec les résidents qui me surprennent par moment avec leur hospitalité hors du commun.

En errant je tombai sur une maison dont l’activité poussa ma curiosité, les femmes s’affairaient à la cuisine en faisant frit du poisson. Curieux j’engage une discussion avec elles, tout en sortant mon appareil.

Enthousiastes, elles m’expliquent que la vente de poissons frits est leur principale activité. Comme le révèlent ces vaillantes micro entrepreneuses, la vente de leurs poissons leur permet de subvenir à leur besoin. Et ne vous y trompez pas, aussi fastidieuse que semble la tâche, elle n’entache  jamais leurs sourires.

Je n’ai pas eu de difficultés à obtenir de très bons clichés et j’ai en plus eu l’honneur de goûter leur délicieux poisson frit, une merveille.

Une fois les photos prises je réussis à les convaincre de me laisser rentrer, car ces bonnes âmes, voyant la nuit poindre ont insisté pour que je sois leur hôte.

Fin.

Crédit photo: Yanick Folly 

Pour plus de photos  veuillez me suivre sur mon instagram: Yanick Folly