Aujourd’hui je vais réaliser un projet qui me tient à cœur depuis plusieurs
mois. Je vais faire le tour du Bénin à moto, mais pas le tour des grandes villes.
Mon but est de révéler, grâce à mon appareil photo, les potentialités des
petites localités du Bénin.

Ce matin, l’une des premières choses que j’ai faites a été de m’acheter une moto
Badjaj. On connait tous ce modèle de moto, utilisé par la plupart des zémidjans,
les taxis moto. Pour moi, ce modèle est une parfaite représentation de mon pays, le
Bénin. Forte et résistante, la Badjaj s’adapte à tous les terrains. Elle est essentielle
dans mon programme. Grâce à elle, je pourrai affronter les intempéries et les
différents terrains que je rencontrerai dans mon tour des villages du Bénin.

Révéler les potentialités de nos villages

Le tour du Bénin à moto, je l’avais déjà fait. Le problème, c’est que les petites
localités du Bénin ont également beaucoup à montrer en termes de paysages et de
potentialités. Mon but, avec ce voyage, c’est de montrer ce qu’on ne voit pas en
restant dans les grandes villes. Les paysages, les potentialités économiques, les
activités, mais surtout les personnes. Comme toujours, les gens sont au centre de
mes voyages. Il faut tout de même savoir que je ne resterai pas tout le temps dans
les villages. Je reviendrai vers les grandes villes pour recharger mes appareils.
Grâce à eux, je vous révèlerai le style de vie et les activités.

Faire découvrir le style de vie


Pour ce voyage, je me suis procuré une tente. Il était hors de question que je sois
logé dans un grand hôtel. Je veux être le plus proche possible des résidents des
localités que je vais visiter. Je veux dormir où ils dorment, manger avec eux,
photographier leurs habitats et leurs activités. Ce que la plupart des gens ignorent,
c’est qu’en plus des nombreuses activités à grand potentiel économique qui se
trouvent dans les villages, ces localités regorgent de paysages exceptionnels. Par
exemple, le village de Batia, qui se trouve juste avant le parc de la Pendjari est
l’une des raisons pour lesquelles je fais ce voyage. Alors qu’il regorge de lieux qui
feraient le bonheur des touristes, ces derniers le dépassent pour se rendre au parc
de la Pendjari. Pendant les prochaines semaines, je vous montrerai tous les« Batias » du Bénin.

Pour le moment, je me rends à Tanguiéta, d’où je débuterai on tour des petits
villages du Bénin.

Fin